Choisir une formation pour obtenir le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport

Brevet Professionnel de la Jeunesse

Publié le : 28 juin 20216 mins de lecture

La formation bpjeps ouvre droit à différentes spécialités. En effet, c’est un diplôme d’État créé par le MFJEPS de niveau IV inscrit dans le RNCP. Ce titre atteste la capacité professionnelle du titulaire à enseigner les activités culturelles ou socioculturelles ou sportives. Sur ce, il s’avère plus judicieux de comprendre au préalable les avantages et les critères de choix pour bien choisir sa formation.

Avantages de choisir sa formation pour obtenir le BPJEPS

Pour commencer, ce titre atteste la pleine capacité d’exercer une profession en tant qu’animateur socioculturel ou d’éducateur ou coach sportif. Autrement dit, le titulaire du bpjeps peut participer aux métiers liés à l’animation culturelle ou sociale ou à l’éducation à l’environnement s’inscrivant dans la promotion du développement durable. Ensuite, vous pouvez enseigner les activités physiques sportives suivantes : sport aquatique et natation, activités de randonnées, activités cyclistes, activités du cirque, activités équestres, activités gymniques relatives a la force et la forme (AGFF), activités nautiques, activités pugilistiques, APT, activités sportives collectives, la chute libre, l’escrime, le golf, le judo, la lutte et autres disciplines annexes, la pêche de loisir, le patinage artistique et sur glace, la plongée subaquatique, voire le sport auto.

Puis, vous pouvez enseigner de manière autonome la pratique sportive, apprendre depuis le premier niveau de compétition, devenir médiateur dans le domaine social. Aussi, sachez qu’il s’agit ici d’un diplôme codélivré par le MFJSASS et sera publié au JORF. Ce qui ouvre droit a une participation au concours organisé par la fonction publique territoriale ou de celle hospitalière de catégorie B. Pour mieux s’y renseigner, veuillez suivre ce lien professionnel cles-sport.com.

Découvrir les différentes formations pour obtenir le BPJEPS

Pratiquement, la formation bjpeps poursuivie varie suivant la spécialisation et le métier envisagés à l’ avenir. À savoir : l’activité aquatique et la natation, l’animation culturelle, l’activité du cirque, l’activité de cyclisme, l’activité de randonnées, l’activité nautique, l’activité gymnique de la force et de la forme, l’animation sociale, l’activité sportive collective, la chute libre, le cyclisme, l’éducation à l’environnement suivant l’attente du développement durable, l’escrime, le golf, le judo, la lutte, le loisir tout public, la pêche de loisir, le patinage artistique et sur glace, la plongée subaquatique et le sport automobile. En effet, ces critères conditionnent la répartition des modules de formation correspondants. De plus, vous pouvez opter soit pour la formation continue soit pour la formation en alternance ou voire même pour la formation présentielle. Sachez qu’il existe des matières tronc commun entre la spécialisation en animation socioculturelle ou celle pour l’éducation sportive.

Conseil pour choisir sa formation en BPJEPS

De prime abord, il est vivement conseillé de considérer les rumeurs véhiculées par les proches pour bien choisir sa formation bjpeps et son centre de formation de qualité. Ensuite, vous pouvez consulter en ligne différentes informations relatives au lieu de formation, à l’année de formation, à la date de la formation ou de la prochaine formation, aux programmes de formation, aux différents types de formations proposées et aux différents métiers correspondants.

Puis, vous devez bien dissocier le métier d’éducateur sportif de celui d’animateur social culturel. En effet, pour poursuivre la formation relative à l’éducation sportive, vous devez apprendre les modules théoriques et pratiques basiques suivants. À savoir l’anatomie, l’athlétisme, la biomécanique, la communication-gestion-promotion des APS, l’esprit sportif, le fitness, la méthodologie de projet, la musculation, la physiologie, la planification de l’entraînement, la psychopédagogie, la réglementation en matière sportive, la technique de l’éducation sportive. Il faut également ajouter la participation au stage de secourisme, la préparation en situation professionnelle et la pratique obligatoire d’une activité sportive au sein d’un club ou d’une association sportive ou d’un office municipal des sports.

Par contre, pour poursuivre la seconde formation dédiée aux futurs animateurs socioculturels, il va falloir maîtriser certaines matières. En particulier : l’analyse pratique, la conception et la conduite du projet d’animation à long terme, la direction d’un ACM, la connaissance publique et la psychologie, l’éducation populaire, l’élaboration des documents importants (bilan d’activité, bilan quantitatif et qualitatif, compte rendu, projet pédagogique, etc.), l’élaboration d’un projet pédagogique requis par la direction de l’ACM, l’encadrement et l’organisation de la vie courante, l’étude des différentes théories pédagogiques et des pédagogues, la législation sportive, la méthodologie de projet, la sociologie et la technique d’animation…

Plan du site